Le Logement d’abord

Accueil    Actualités    Le Logement d’abord

La Métropole Nice Côte d’Azur et la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis retenues parmi les 34 territoires pour  « Le  Logement d’abord »

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a dévoilé le 30 mars dernier la liste des 24 territoires (31 avaient présenté leur candidature) retenus pour mettre en œuvre le plan pour  » Le logement d’abord ». Le principe : orienter rapidement les personnes sans domicile de l’hébergement d’urgence à un logement durable

L’ambition du ministère, c’est de diminuer de manière significative le nombre de personnes sans domicile d’ici 2022.

L’Etat a promis de mettre 10 millions d’euros sur la table. Huit millions seront consacrés à l’ingénierie et au montage des projets dès 2018. Ils seront bonifiés par des cofinancements de la part des collectivités impliquées. Ce montant s’ajoute au budget prévu par l’Etat pour construire chaque année 40 000 logements sociaux à loyer bas (PLAI), et créer, sur cinq ans, 10 000 places en pensions de famille et 40 000 places en intermédiation locative dans le parc privé.

De plus, l’Agence nationale de l’habitat  (ANAH) va apporter 8 millions d’euros pour remettre sur le marché des logements privés vacants, après travaux. Car la priorité va être de trouver des logements pour les SDF de ces 24 territoires.

De nombreux partenaires devront appuyer la mise en œuvre, comme la Fondation Abbé-Pierre, la FAPIL (Fédération des associations et des acteurs pour la promotion et l’insertion par le logement , l’URIOPSS ( Union régionale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux), la CAF, l’agence régionale de santé, le service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO), des bailleurs sociaux…

Dans ces territoires, l’Etat, les collectivités locales, les acteurs de l’hébergement et du logement et leurs partenaires sanitaires et sociaux s’engageront conjointement sur des objectifs partagés de résultats et de moyens.

En savoir plus … Cliquez ici