Le marché immobilier d’habitat dans les Alpes-Maritimes au 1er semestre 2016

Accueil    Actualités    Le marché immobilier d’habitat dans les Alpes-Maritimes au 1er semestre 2016

La dynamique est là, mais elle ne doit pas obérer les problèmes de fond.

A travers son Observatoire Immobilier d’Habitat, la CCI Nice Côte d’Azur a organisé, le 15 septembre 2016 une conférence de presse afin de dresser le bilan immobilier du 1er semestre 2016.

Marché du logement neuf :

La dynamique positive observée les mois précédents se confirme.
Tandis que les mises en vente progressent de +18% par rapport au premier semestre 2015, le nombre des ventes augmente de 22%. Ces volumes (près de 2000 logements au semestre) n’avaient pas été observés depuis 2006, hormis les scores supérieurs atteints au deuxième semestre 2011.
Ces bons résultats s’observent également sur une année glissante, à la faveur notamment d’une forte progression de l’offre de logements vendus en bloc (+83%).
Concernant les ventes, on notera sur la période un accroissement notable des ventes de logements encadrés (+62%) des ventes en bloc (+53%), et des ventes logements < 3 500€ m2 (+44%).
Ces résultats ne doivent pas faire oublier cependant le déséquilibre entre l’offre et la demande qui persiste dans notre département.
Malgré les circonstances, les prix restent relativement stables, avec même une légère baisse du prix moyen des ventes au m² (-2%).

Marché de la revente :

Le marché de la revente connaît également un net regain d’activité. On enregistre en effet une progression de +17% des transactions en un an. Les prix sont restés sensiblement identiques.

————————————————————————————–

Dans la continuité de la reprise constatée en 2015, le secteur de l’immobilier retrouve un bon niveau qui se vérifiera sans aucun doute en fin d’année, sans tension sur les prix ce qui est à souligner.
La bonne santé du marché se traduit également par une progression des autorisations de construire et des mises en chantier.
Ces résultats sont aussi le signe d’un retour vers la pierre – valeur refuge.
S’il faut se féliciter de ce constat, il faut néanmoins le nuancer car le marché profite de taux d’intérêts particulièrement attrayants et de dispositions financières et fiscales importantes à un moment où les fondamentaux macro-économiques (croissance, emploi, évolution démographique…) ne sont pas au rendez-vous et où certaines contraintes régionales ne se sont pas assouplies.

Jean-Marie EBEL
Président de l’Observatoire Immobilier d’Habitat de la Côte d’Azur

Téléchargez les chiffres du 1er semestre 2016  cliquez ici